La psycho-sexologie

Hormis ou en complément de la prise en charge médicale spécialisée d’une éventuelle pathologie principale, la psycho-sexologie traite des nombreux aspects de la vie intime, y compris des croyances et des sornettes entourant cette très naturelle dimension.

Une éducation mal conduite, des idées reçues, une éventuelle méconnaissance du B-A-BA sexuel et affectif, des expériences malheureuses ou traumatisantes, les malentendus, maladresses & erreurs, et même le marketing pornographique ou des a priori politico-culturels sont autant d’écueils susceptibles de ternir ou interdire ce qui devrait être pure joie des cœurs et des corps.

Une première étape consiste à identifier et démonter pierre par pierre les obstacles paralysants, fausses pudeurs et autres tabous.
Ensuite peut prendre place le processus de (ré)appropriation — légitime et enfin décomplexée — des élans et plaisirs les plus précieux : les vôtres.
Alors, instruit(e) de l’art & savoir amoureux, il ne tiendra plus qu’à vous de passer à l’étape des “travaux pratiques”, à vos rythme et convenance, et de partir à la découverte d’horizons trop longtemps dérobés.

Sujets souvent rencontrés :

maltraitances, abus, viol, inceste, blessures psycho-émotionnelles

culpabilisation, crainte du jugement, gêne ou honte de soi

appréhensions quant au désir — le nôtre, celui de l’Autre — et au passage à l’acte

considération et attention(s) portées à/par l’Autre

envies et sexualité(s) supposées non-conventionnelles

le “oui” et le “non”

questions liées aux aléas, phases et âges de la vie

libido défaillante, fluctuante ou problématique : variabilité du désir, excitation/érection/lubrification déficiente ou capricieuse, vaginisme, frigidité (réelle ou supposée), éjaculation précoce

spécificités orgasmiques : anorgasmie, femmes-fontaines, réactions physiques et émotionnelles

aspects “techniques” : conditions, caresses, préludes, pratiques, positions, conclusion, “l’après”

etc