La démarche Tantra-Karezza n’a pas vocation à “soigner”, mais à “prendre soin” des personnes dans leur dépassement des apparentes dualités Corps / Esprit - Soi / l’Autre - Sexe / Sentiments - Désirant(e) / Désiré(e) - Action / Accueil - etc.
Et si sa pratique — éminemment intime — est hors contexte thérapeutique, elle n’en porte pas moins des fruits de même nature :
profond calme intérieur, “densification” de l’identité propre, sentiment de complétude et de réalisation de soi, attention et fluidité relationnelle (et bien d’autres encore).

Un peu d’histoire…
Les chamanes puis le Tantrisme et le Taoïsme (notamment) ont très tôt perçu la puissance transcendante de la Voie Sexuelle, et l’ont placée au cœur de la “Connaissance Sacrée”.
Selon ces enseignements, l’accouplement symbolique et charnel des Principes Masculin / Féminin rematérialiserait l’Un Originel (entier car mâle et femelle tout à la fois).
Et dans cette étreinte absolue (« jusqu’à s’y dissoudre ») l’humain atteindrait les sphères de conscience les plus vastes, jusqu’à faire l’expérience du degré ultime de dispersion de l’ego et d’extase : « épouser l’univers ».
Ces ancestraux “rites d’Union Initiatique”, “Savoir du Couple Cosmique”, “Jeu du Vent et des Nuages” ont essaimé dans de nombreuses cultures et traditions partout dans le monde et y sont parfois encore discrètement vivaces.

Une forme occidentale moderne
Au tournant du XIXème Siècle nord-américain, les Drs Alice Bunker Stockham et John William Lloyd ont énoncé les préceptes de la Méthode Karezza (étonnamment proche sinon inspirée d’un Tantrisme Rouge non-religieux) en matière de continence éjaculatoire et d’ascension orgasmique ininterrompue. Ceci offrant à toutes et tous de pouvoir s’affranchir du caractère sommaire des rapports pulsionnels et de leur issue aussi prématurée que fugace.

« Qui n’échangerait volontiers une hâtive “consommation” contre la célébration de Noces Perpétuelles ? »

LES AUTRES BÉNÉFICES D’UNE TELLE SYMBIOSE AMOUREUSE :

une évidente formule de contraception (d’où sa mise à l’index pontifical en 1930…)

un embrasement partagé, en expansion toujours croissante et indéfiniment étiré dans le temps, jamais rassasié(e)s l’un(e) de l’Autre

l’entrée dans une réalité élargie, simultanément dans « l’ici & maintenant » et hors de toute dimension connue

la tranquille assurance d’un accès illimité à ces états (littéralement) “extraordinaires”

Les prémices de ce “voyage en Aimance” — tout de magnification des êtres et du lien tissé entre eux — sont d’un abord et d’un apprentissage véritablement à la portée de chacune et chacun.

Présentation et explication des fondamentaux Tantra-Karezza sur demande

Possibilité de guidance privée

La suite est vôtre …